Organiser sa soirée Oenologique (2) : les gourmandes

Et si on y parlait un peu de vin également ?

Dans le précédant article, nous revenions sur les grands classiques de la dégustation œnologique. Une constante, ils s’adressent à des personnes qui aiment le vin et souhaitent en parler, l’analyser… Une véritable introspection qui ne plaira pas forcément à tous… Mais rassurez-vous, il y a d’autres façons d’aborder une soirée œnologique en mettant à l’honneur la partenaire indispensable d’une bonne bouteille : la bouffe ! Car s’il est une chose que les véritables amateurs de vins aiment tout autant que le délicieux breuvage dionysiaque, c’est manger, et même bien manger ! Et à ce jeu-là, vous pouvez les contenter sur les deux tableaux assez facilement.

Vins et fromages : facile et efficace

Quand on pense vin, on pense souvent fromage (enfin, surtout en France). Et ça tombe bien, notre belle patrie regorge d’une diversité de fromages qui n’a d’égal que celle de ses vins. Facile à organiser, il suffit d’aller piocher chez son fromager 4 à 6 fromages différents. En passant, vous pensez à prendre du pain de qualité et vous commencez à cogiter sur le choix des vins. Gardez en tête que le vin blanc se marie toujours mieux sur les fromages que les vins rouges. C’est d’ailleurs une bonne occasion de le faire vérifier à vos amis, en prenant une ou deux quilles de rouge fruité et/ou tannique et de comparer les vertus de tel ou tel accord.

Cuisine régionale et vins de terroir

Si vous pensez vin, vous pensez terroir, et donc spécialités locales. Chacune de nos régions possède ses spécialités culinaires et la plupart d’entre-nous gardent en mémoire la cuisine de terroir qu’il avait l’occasion de découvrir enfant, chez ses grands-parents ou autres amis de la famille. Pour faire au plus simple, pensez aux spécialités déjà préparées : les fromages, pâtés, gratons, tapenades, saucisses, de nos régions. Plusieurs approches possibles : un tour des régions avec mise à l’honneur d’un vin par spécialité (un gamay sur de la saucisse lyonnaise, un Bourgogne sur un jambon persillé, ou un rouge de Loire sur le fameux pâté de Chartres…). Vous pouvez également mettre à l’honneur une région ou un pays (Espagne, Italie, Allemagne…) et y sélectionner les vins et spécialités que vous préférez.

Un dîner presque parfait : 3 plats et 6 vins

Avec ce thème, vous entrez dans le top de la réflexion sur le vin, vous vous mettez à découvert, mais avec un peu de préparation, vous laisserez vos invités sur le flanc. L’idée est d’élaborer un repas gastronomique à partir de vos recettes préférées et de sélectionner spécifiquement 6 vins différents que vous apparierez 2 à 2 avec chaque plat. Le plus classique est de partir sur une entrée, un plat et un dessert, et de choisir ensuite les vins en fonction des préparation. Pour bien faire, il faut s’y prendre à l’avance, et bien analyser le profil des vins dont vous allez avoir besoin. A table, il vous suffira de servir les vins dans 2 verres différents, afin de comparer les sensations prodiguées par leur mariage avec votre cuisine. Normalement, l’alchimie devrait prendre facilement, et cette présentation incitera les convives à parler de leurs sensations, à commenter votre choix, à donner leurs préférences et à proposer d’autres idées d’alliances. Au fur et à mesure du repas, les langues se délieront et la conversation se portera progressivement sur les souvenirs de chacun des commensaux.

A la fin du repas, lancer le défi à l’un de vos invités (le plus grande gueule), il ne pourra refuser !

Oenologue et Ingénieur agronome de formation, expert de la dégustation, j'ai créé l'école de dégustation Oenovino. Ce blog est une façon de partager avec un peu d'humour et de légèreté des informations sur le vin et la dégustation. Bienvenue à vous !