Des papilles aux pupilles : des architectes et des chais

Entrepot-bellande-meneret
Vous avez aimé Cube, Hypercube, et ÜberCube ? Vous aimerez vous perdre dans le chai en béton blanc auto-nettoyant Ballande et Méneret ©DR.

France, Afrique du Sud, Espagne, Italie, Chili, Californie, … partout dans le monde, de plus en plus de domaines viticoles font appel à des architectes, souvent de renom, pour réhabiliter, rénover, agrandir, construire un chai ou tout autre élément de leur propriété.

Quel que soit le pays, l’architecture des constructions viti-vinicoles présente des spécificités qui la différencient nettement des autres habitats ruraux.

C’est le cas notamment des grandes propriétés, à l’instar des imposantes villas toscanes, des bodegas espagnoles, des châteaux du Bordelais ou des wineries modernes du Nouveau Monde ou de l’hémisphère sud. Si le sujet vous tente, nous vous invitons à partir à la découverte « d’Archaitecture ».

Bodega Darien, Rioja alta
Bodega Darien, Rioja alta, Espagne. ©DR

Un blog tout en images créé par Renaud Dumont, maître de chai de métier et donc particulièrement sensibilisé au sujet. L’idée d’Archaitecture est née d’un voyage oenotouristique en Espagne (Rioja et Ribera del Duero) et de la rencontre de son créateur avec l’architecture avant-gardiste des bodegas espagnoles. La collection de photos de chais à l’architecture remarquable, souvent insolite, que vous y trouvez, s’enrichit chaque jour, de quoi ravir les pupilles les plus exigeantes des amateurs de vin et d’architecture.

A découvrir dans cette mouvance, dans la région bordelaise pour ce premier voyage-découverte, le nouveau chai du Château Faugères à Saint-Emilion, imaginé par le célèbre architecte suisse Mario Botta, qui a vu le jour il y a plusieurs années.

le nouveau chai de Château Cheval Blanc
Le nouveau chai de Château Cheval Blanc. © Gerard Uferas

Ou celui, tout récent, du Château Cheval Blanc, inauguré à la mi-juin. C’est Pierre Lurton, directeur depuis 1990 de ce domaine détenu par Bernard Arnault (LVMH) et le baron belge Albert Frère, qui a supervisé la réalisation de cet ensemble ultra- moderne, unique pour l’appellation.

Au coeur du vignoble de ce Saint-Emilion Premier Grand Cru classé A (appellation réservée au Château Cheval Blanc et au Château Ausone, treize autres châteaux ayant, pour leur part, droit à l’appellation Premiers Grands Crus classés B), le bâtiment qui abrite les nouveaux chais apparaît comme un promontoire dans le prolongement du château, un soulèvement du sol, porté par des voiles de béton vers la lumière et le ciel.

Chai sous la colline ou jardin suspendu flottant au-dessus des vignes, cet édifice confère au site une grâce, « un discret porte à faux suggérant un équilibre de balancier, une géométrie des surfaces incurvées et leur matière vivante de béton moulé d’un blanc assourdi ».

Le nouveau cuvier de Château Cheval Blanc
Le nouveau cuvier de Château Cheval Blanc. © Gerard Uferas

Résolument contemporains, parfaitement intégrés au paysage et à leur environnement, les nouveaux chais poursuivent la tradition centenaire des cuves en béton brut. Pour assurer la vinification parfaite, de manière indépendante, de chacune des 44 parcelles du domaine, 52 cuves en béton, moulées en fonction de la taille de leur parcelle, complètent cette oeuvre imaginée par Christian de Portzamparc, premier prix Pritzker français en 1994. Objectif : optimiser la précision au moment de la vinification et de l’assemblage.

Le projet du négociant Ballande et Méneret, dans le Médoc, devait lui aussi répondre à de multiples objectifs. Conçue par l’agence d’architecture Baggio Piechaud, la construction est composée de béton blanc autonettoyant incrusté de LED. Un édifice tout en longueur, scintillant aux lueurs de la brise au lever et au coucher du soleil, pour accueillir et conserver des grands crus classés.

Du plaisir des pupilles à celui des papilles, il n’y a souvent qu’un pas infime… A bientôt pour d’autre visites.

Sophie Surrullo