Mots du vin : c’est quoi un vin qui a de la mâche ?

Ceci est une mâche, rien à voir avec la choucroute, ni avec le Riesling d'Alsace d'ailleurs.

Dans la série des mots du vin au sens étrange mais ô combien valorisant quand on sait les employer, voici « la mâche du vin« . A première vue, difficile de comprendre ce que ce terme pourrait avoir de pertinent pour décrire un vin. Rassurez-vous, rien à voir avec la Valerianella locusta, mais plutôt avec la mastication.

Mais, la mastication… cela peut paraître incongru… on ne vous a jamais exhorté à « mâcher votre soupe » non ? Et pourtant ! L’emploi de ce vocable est attesté depuis le début du XIXème siècle et caractérise des vins riches en tanins, ayant un belle matière en bouche. Ces tanins donnent l’impression, une fois le vin avalé, de rester dans le palais. Bien que n’ayant que très peu de rapport avec le chewing-gum, un vin qui a de la mâche peut être également caractérisé de collant en finale.

Parmi les représentants de ce style de vin, on trouve bien évidemment les vins de Bordeaux (dont le Médoc surtout), mais aussi les vins du Sud-Ouest, comme le Cahors ou le Madiran. En bref, ce sont souvent des vins virils, puissants et tatoués difficile à boire au petit déjeuner. Préférez-leurs des mets onctueux et riches en texture, comme des viandes rouges cuisinées en sauce.

Enfin, évitez absolument de confondre « avoir de la mâche » et « mâché », vous commettriez un impair. En effet, un vin mâché est un vin usé, fatigué et vidé de sa substance qui n’a plus grand plaisir à vous procurer, tel un Casanova vieillissant.

Oenologue et Ingénieur agronome de formation, expert de la dégustation, j'ai créé l'école de dégustation Oenovino. Ce blog est une façon de partager avec un peu d'humour et de légèreté des informations sur le vin et la dégustation. Bienvenue à vous !