Pourquoi une bouteille de vin fait 75 cL ?

"Oh regarde Johnny, une canne musicale pour souffler le verre !, C'est chou non ?"

Pendant de nombreux siècles, l’homme transporta le vin dans des barriques, bien avant l’invention du Bag-in-Box. Puis, un jour, les Italiens inventèrent le verre soufflé. Au cours du XVIIe siècle l’usage de la bouteille en verre pour la conservation du vin se généralisa en Angleterre.

Les bouteilles étaient de formes variées et non régulières, mais en général d’un volume d’un quart de pinte, soit 0,25 fl oz (fluid ounce) environ ou 70 à 75 cL. La légende veut que ce volume corresponde au volume d’air moyen qu’un souffleur de verre était capable d’expulser de ses poumons en une fois (dixit Jansis Robinson que nous n’oserions remettre en doute). Puis l’ère de la mécanisation arriva et ce fut l’essor de la bouteille en verre, bouchée par du liège. Le volume de chaque bouteille varia d’une région à l’autre jusqu’aux normes européennes de standardisation, qui fixèrent le volume à 75 cL pour le vin dans les années 70.

Une autre explication ô combien plus rationnelle, voudrait que ce chiffre corresponde à une division bien mathématique… En effet, une barrique bordelaise, vin fort apprécié des Anglais, contient 225 litres. Divisé par un quart de pinte, cela fait 300 bouteilles ou 50 caisses de 6… D’où le choix de ce volume bien commode pour les divisions et les expéditions. Mais nous préférons la légende du souffleur de verre… Imaginez donc un peu la taille des poumons des souffleurs de Magnum.

Oenologue et Ingénieur agronome de formation, expert de la dégustation, j'ai créé l'école de dégustation Oenovino. Ce blog est une façon de partager avec un peu d'humour et de légèreté des informations sur le vin et la dégustation. Bienvenue à vous !

Vous aimerez certainement :