2013 : Production de vin en hausse dans le monde

Mais tu vas arrêter de produire du vin vilain corniaud ! Nous avons besoin de faire monter les cours pour nos clients spéculateurs !
« Mais tu vas arrêter de produire du vin vilain corniaud ! Nous avons besoin de faire monter les cours pour nos clients spéculateurs ! » (allégorie d’époque)

On a faillit y croire, la Terre semblait menacé d’une pénurie mondiale de vin. Les responsables de l’ANPAA étaient prêts à sabler le Champagne pour fêter la nouvelle parait-il. Mais l’info a fait pschitt. L’OIV (l’organisation internationale de la vigne et du vin… un machin), qui s’y connait en picrate, s’est fendue d’un rapport d’évaluation de la production mondiale de vin pour 2013 : finalement, le monde va pouvoir continuer à picoler…

Si la surface de vignes en production semble baisser d’année en année (cas favorisé en Europe par des primes à l’arrachage), la production, elle, reste plus ou moins stable (en légère baisse tendancielle). Pour sa part, la consommation, semble se stabiliser depuis environ 10 ans aux environ de 240 Mhl par an. Bon an mal an, à 30 millions d’hectolitres près, les vignerons du monde entier parviennent à abreuver l’humanité assoiffée (y compris les chinois buveurs de GCC*).

En 2013, d’après les prévisions des experts dont nous ne remettrons pas les affirmations en question, la récolte mondiale devrait donc être bonne (l’année 2012 était particulièrement mauvaise), avec, toujours dans le peloton de tête des plus gros producteurs, l’Italie, talonnée par la France, et suivie par l’Espagne… A elles trois, ces nations permettent de fournir plus de la moitié des besoins annuels en dives bouteilles de l’humanité. L’Europe, quant-à elle, reste bonne première de la production mondiale comme le montre cette carte représentant le monde tel qu’il devrait être s’il était parfait (la taille des pays est proportionnelle à la production de vin annuelle).

Cartogramme des principaux pays producteurs de vin en 2013 (la taille des pays est proportionnelle à la production). Source : OIV, calculs Wine and the City
Cartogramme des principaux pays producteurs de vin en 2013 (la taille des pays est proportionnelle à la production, échelle logarithmique).
Source : OIV, calculs : Wine and the City

Pas de pénurie, sachant que les prévisions post récolte (c’est la fin des vendanges) risquent d’être réévaluées à la hausse, d’après d’autres sources bien informées (l’Espagne passerait même devant la France, mais nous n’osons encore y croire).

(*) : Grand Cru classé

Oenologue et Ingénieur agronome de formation, expert de la dégustation, j'ai créé l'école de dégustation Oenovino. Ce blog est une façon de partager avec un peu d'humour et de légèreté des informations sur le vin et la dégustation. Bienvenue à vous !