Quel goût il a, le vin, dans Trône de Fer ?


Trône de Fer, A bloody song of Boobs and Booze, par HBO.

Trône de Fer, A bloody song of Boobs and Booze, par HBO.

Trône de fer, c’est un peu Les rois maudits, mais en version non censurée, où sexe, alcool et violence aveugle ajoutent un peu de piment à l’intrigue (bon ok, avec aussi des dragons, des morts-vivants et des princesses Geeks et un nain). Il n’aura échappé à nul fan que la plus grande partie des personnages consomment de façon immodérée de l’alcool, la plupart du temps du vin. Evidemment, vous vous demandez tous quel goût peuvent bien avoir les vins d’Essos et de Westeros, qu’ils proviennent des chaudes collines de la Treille ou des rivages ensoleillés de Dorne.

Un petit tour par le climat et la géographie

westeroseurocompar

Superposition de l’Europe et de l’île de Westeros conservant l’orientation de Westeros

La géographie de l’île de Westeros, ainsi que les conditions climatiques sont assez bien connues des spécialistes. S’étendant sur une longueur à peu près similaire à celle de l’Europe (De Dorne, au niveau du 30e parallèle, au Mur de la garde noire, au niveau du cercle polaire arctique), Westeros rencontre, une grande partie des conditions climatiques de l’hémisphère nord de notre Terre. Notons qu’en raison de son étroitesse, et de l’absence de chaîne de montagnes majeure pouvant bloquer les vents marins, l’ensemble des climats rencontrés sont sous influence océanique (effet adoucissant et pluviométrie marquée).

La vigne, robuste, rustique, pousse sous de nombreux climats. En revanche, c’est dans les zones tempérées, entre le 35e et le 50e parallèle qu’elle produit les raisins les plus aptes à donner de bons vins. En se référant à la carte superposée de l’Europe et de Westeros, et en prenant la classification climatique de , on peut en déduire que les régions des sept royaumes où la vigne peut pousser sont situées dans la partie sud du continent, excluant les zones froides au climat boréal océanique du Nord (Winterfell) et au delà du Mur (climat polaire), les zones montagneuses de Westerlands (Castel Rock) et du Val (Les Eryés) ainsi que les zones humides et fertiles des Riverlands (frais et humide, comme le sud de l’Angleterre et la Normandie), au centre du continent. Les îles de fer ne sont pas propices non plus à la culture de la vigne, situées dans un climat humide et frais, rappelant celui du Sud de l’Ecosse ou des îles britanniques.

Coordonnées géographiques de Westeros (.DR source Generation Anthropocene)

Coordonnées géographiques de Westeros (.DR source : Generation Anthropocene)

A l’ouest, les régions de Port Royal et de Stormland pourraient donner lieu à la culture de la vigne, mais il semblerait que l’humidité du climat, la fréquence des tempêtes sur la côte n’aient pas incité les habitants de ces régions à couper les forêts, parmi les plus grandes et fournies de Westeros… On y trouvera bien évidement des merrains de qualité pour l’élevage du vin dans d’autres régions plus propices à la culture de la vigne. Après ce bref aperçu, il nous reste donc, en terme de climat idéal, les collines ensoleillées du Bief (The Reach), marquées par un climat méditerranéen à influence océanique plus ou moins marquée et les plaines côtières et piémonts de Dorne au climat fluctuant de méditerranéen à sub-désertique.

L’hiver vient, comme dirait l’autre

Ici, un aparté est nécessaire sur la notion de cycles saisonniers à Westeros. En effet, le cycle des saisons est plus long que sur Terre, et très irrégulier. Certains vont trouver une explication magique à ce phénomène, exploitant évidemment la crédulité et l’ignorance du bas peuple. D’autres Mestres y voient une explication plus rationnelle : l’axe de rotation du monde change d’inclinaison par rapport au soleil le long de cycles indéterminés, provoquant l’allongement ou le raccourcissement des saisons, pouvant s’étaler sur des cycles de quelques mois à plusieurs années.

La vigne étant une plante pérenne, elle peut difficilement survivre à plusieurs années consécutives d’hiver sans période végétative lui permettant de renouveler ses réserves. On peut donc imaginer que l’alternance des cycles de refroidissement/réchauffement va accentuer le recul de la culture de la vigne au sud de Westeros, relativement épargnée par la rigueur des plus dur hivers. Ce phénomène de longs hivers, ne permettant pas de produire des vins de qualité tous les ans, va également influencer le style des vins bus en Westeros, comme nous allons le voir.

Régions sud de Westeros, Le Bief à l'Ouest, avec l'Ile de la Treille tout au Sud, la région de Dorne à l'est, séparée du Bief par la chaîne montagneuse des Marches de Dorne

Régions sud de Westeros, Le Bief à l’Ouest, avec l’Ile de la Treille tout au Sud, la région de Dorne à l’est, séparée du Bief par la chaîne montagneuse des Marches de Dorne.

Les Vins et les Terroirs de Westeros et Essos, selon l’OIV

Selon l’OIV « le vin est exclusivement la boisson résultant de la fermentation alcoolique complète ou partielle du raisin frais foulé ou non ou du moût de raisin ». C’est important, car si à Westeros, on respecte la loi à défaut de respecter le Roi, dans l’orientale Essos, on produit du vin à partir de tout et n’importe quoi : vins de poivre, de kaki, d’abricot ou de prunes… des vins verts et épicés, et même un vin bleu au goût d’encre et de poisson pourri (l’Ombre du soir, bu par les conjurateurs à Quarth).

Toujours selon l’OIV, « Le terroir vitivinicole est un concept qui se réfère à un espace sur lequel se développe un savoir collectif des interactions entre un milieu physique et biologique identifiable et les pratiques vitivinicoles appliquées, qui confèrent des caractéristiques distinctives aux produits originaires de cet espace ».

Selon cette définition, deux espaces géographiques peuvent être identifiés à Westeros (à l’ouest) : celui de Dorne et celui d’Arbor (La Treille, dans la traduction française). Ils produisent chacun d’eux des vins réputés, à savoir bus ailleurs, et donnant lieu à des échanges commerciaux, aux typicités (caractéristiques organoleptiques) marquées.

Il est par ailleurs probable que de nombreuses localités de Westeros produisent aussi leur propre vin local, sans grand intérêt. Les vins du Val par exemple, produits dans la baie des crabes, sont « buvables » selon les habitants de la région, acides et légers, se sont d’aimables piquettes locales, qui ne peuvent encore se réclamer d’un quelconque prestige, alors d’un terroir… Essayez donc un peu d’en proposer à Cerseï pour voir !

Conservation et styles des vins à l’époque du Trône de Fer

"Pas certain qu'il n'y ait que du vin de la treille dans cette coupe. Hein, Votre Majesté" ?

« Pas certain qu’il n’y ait que du vin de la Treille dans cette coupe. Hein Votre Majesté » ?

A Westeros, la bouteille, en tant que récipient vinique, n’a pas encore été découverte : le verre est trop fragile et cassant. Verres, coupes, et aiguillères ne se trouvent que sur les tables des familles les plus riches (Tyrell et Lannisters), ou sous forme de flacons pour le poison (très répandu) et les parfums. Lors des voyages à cheval, ils sont conservés dans des outres en peau. Avec des hivers longs de plusieurs années, la conservation du vin devient une problématique essentielle. Ils doivent pouvoir résister à plusieurs années de garde dans les chais, conservés en barriques ou en jarres. Or les conditions de vinification sont frustres, le soufre n’est pas encore employé au chai, les vins légers s’altèrent donc vite pour donner d’acides verjus. Seule la concentration et la puissance vont pouvoir contribuer à la conservation des vins en barriques  pendant plusieurs années.

Si dans l’Antiquité, du temps des Andals, le vins en jarres était certainement additionnés de miel, d’épices et aromates de toutes sortes, voire de résine ou de poix, des progrès de vinification ont été réalisés depuis. Les familles nobles des régions viticoles ont amélioré les principes de vinification afin d’obtenir des vins naturellement riches et concentrés, le plus souvent sucrés et frottement alcoolisés, leur permettant de se conserver plus longtemps. Ce sont les fameux vins d’été, les vins du soleil, doux et sucrés, peu acides et capiteux.

House Redwyne: "In Grape we trust"

House Redwyne: « In Grape we trust »

Les vins dorés d’Arbor (La Treille)
Il n’y a pas de meilleur vin que celui d’Arbor, c’est ce qu’affirme la Mère des Dragons (Daenerys). Et elle a beau être blonde, elle n’a pas tort. Epais, d’une sombre robe dorée, riches et fruités, doux et chaleureux en bouche, les vins de Lord Redwyne (qui arbore en blason une grappe de raisin) sont réputés dans tout Westeros et même au delà. Arbor est une île, située à l’extrême sud, de climat méditerranéen, chaud, adouci par des brises maritimes. Très semblable certainement à celui de Crête. Sur les flancs de ses collines, les vignes de Malvoisie (pour les rouges) et de Muscat (les fameux Arbor Gold) doivent donner des raisins gorgés de soleil. Ils sont récoltés bien après la maturité, les grappes sèchent au soleil ou sont ramassées et mises à sécher sur des nattes, afin d’augmenter la concentration en sucre par évaporation. Ensuite la vendange est foulée est mise à fermenter dans des jarres ou des barriques (plus pratiques pour le transport, et aujourd’hui plus répandues en Westeros). Les levures transforment une partie du vin en alcool, mais il reste du sucre. Les vins sont ainsi à la fois fortement alcoolisés (jusqu’à 14 ou 16 degrés parfois) et sucrés. Ils supportent donc bien le transport en mer et le stockage pendant plusieurs années.

Les vins noirs de Dorne

La qualité des vins d’Arbor a bien évidemment attiré les convoitises, et suscité des copies. La péninsule de Dorne, trop chaude au sud, mais au climat plus clément adouci de la bise marine au nord s’est vite fait une réputation en copiant le savoir faire de l’île d’Arbor. C’est sous un climat Andalou, plus chaud et sec, que les gens de Dorne produisent, avec les mêmes méthodes, des Sachs (ou Saca), mais en privilégiant des cépages rouges (Grenache, Bastardo…). Sombres, alcoolisés, sucrés et doux pour les meilleurs, secs et plus acides pour la plus grande majorité. Connaissant la veulerie des gens de Dorne, ils n’hésitent pas à couper et frelater leurs vins, y ajoutant du Brandevin de Myr (alcool) ou du sucre, qu’il peuvent acheter en Essos.

Ce n'est pas parce que l'on est alcoolique qu'il faut se résigner à boire des piquettes de Dorne (© .DR)

Ce n’est pas parce que l’on est alcoolique qu’il faut se résigner à boire des piquettes de Dorne (© .DR)

Les autres vins d’été :

A l’instar de Tyrion, Cerseï ou feu Robert Baratheon, c’est bien souvent la puissance du vin qui est recherchée, sa richesse en alcool, et pas forcément sa finesse. Point de clarets délicats, ils ne tiendraient pas lors des hivers rigoureux. Dans le Bief (the Reach), les Tyrell font produire du vin de moins bonne qualité. Il va être la plupart du temps la base des préparations de vin au miel, Hypocras et autres vins chauds additionnés d’épices, de cannelle et de clous de girofles… qui servent à réchauffer les corps engourdis de la garde de Nuits et plus généralement lors des nuits froides des longs hivers. Le vin sert également de médecine, utilisé pur ou chauffé sur les blessures, en cataplasmes…

L’exotisme des vins d’Essos pour terminer :

Difficile de comprendre la culture d’Essos avec notre etnocentrisme occidental. Ils connaissent rarement les hivers rigoureux de Westeros et n’ont nul besoin de boissons corsées pour se réchauffer. Sous des climats plus chauds et humides que ceux de Westeros, les conditions sont d’ailleurs peu propices à l’élaboration de vins de qualité. Outre des vins de fruits de toutes sortes, ils produisent des vins locaux, acides, légers, pâles autour de la baie des Serfs (Ghis), sans grande qualité.

Notons cependant que les îles d’été, très proches des Canaries (sur la Terre), en terme de climat, produisent des vins réputés, se rapprochant des vins d’Arbor. On trouvera également du Brandevin (eau de vie, plus connu sous le nom de vin de feu) dans la cité libre de Myr, très utile pour la navigation en mer.

Enfin, des légendes racontent qu’après une seule gorgée des vins produits au delà de la mer de Jade tous les autres vins ressemblent à du vinaigre. Mais faut-il croire les histoires de Xaro Xhoan Daxos ?

Note méthodologique :

La recherche sur les vins et la description de leur goût a été faite dans l’ensemble des ouvrages de la saga du Trône de Fer (5 tomes à ce jour), en version originale numérique. L’analyse des climats est extrapolée à partir d’une analogie avec les climats terrestres, les wiki La garde de Nuit et celui-là donnant de précieuses informations. Pour l’analyse des styles des vins, dans une perspective historique, les ouvrages Histoire de la vigne et du vin (Henry Enjalbert), Une histoire mondiale du vin (Hugh Johnson) et l’Oxford Companion to Wine (Jancis Robinson) ont été utilisés comme référence.
Les cartes sont modifiées d’après différentes images, sauf celle des coordonnées géographiques, empruntée à l’incroyable site Géologie de Game of Thrones

Cette entrée a été publiée dans Culture vin, Vin&littérature, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

Une réponse à Quel goût il a, le vin, dans Trône de Fer ?

  1. Ping : Quel goût il a, le vin, dans Trône ...