#VDV 65 : Premières vendanges, des filles dans les vignes, tout en bulles


9782756040424vLe vin et la bande-dessinée ont au moins un point commun, comme dirait La tenancière de la PinardotheK : les bulles. Profitons de cette thématique pour mettre un coup de projecteur sur le dernier album de la dessinatrice Anne-Lise Nalin : Premières Vendanges, où une jolie histoire de jeunes filles en fleur, à la Proust mais en images, ce qui est plus digeste que les madeleines.

Personnages justes et attachants, complexité des sentiments et des relations humaines au travers de l’expérience des vendanges à Mercurey, en Bourgogne, voici ce que l’on peut dire, sans trop en dévoiler, de cet album dont la douceur du trait et des couleurs de l’illustratrice s’accorde joliment avec cette histoire simple et universelle.

Première Venndages, par Anne-Lise Nalin et Wandrille, aux éditions Delcourt

Première Vendanges, par Anne-Lise Nalin et Wandrille, aux éditions Delcourt

Les textes sont signés de Wandrille, qui est au bon goût ce que la Cuvée des Vieux Papes est aux vins fins, qui a dû très certainement écrire sous l’emprise du Mercurey. Et il faut avouer qu’un peu de Bourgogne, s’il rosit agréablement les joues des filles, réussit également formidablement au talentueux Wandrille.

Bien évidemment, l’action de Première Vendanges se passe dans les vignes, pendant… les vendanges. On découvre donc, au long de l’histoire, les étapes clés du processus : cueillette, transport des raisins, table de tri, et quelques notions de viticulture, par-ci par-là. Les vignes, les vendanges, servent surtout d’écrin presque intemporel aux amours de jeunesse des personnages.

Fernand l'Ours Blanc, un poète, aux éditions Wraoum, par Wandrille

Fernand l’Ours Blanc, un poète, aux éditions Wraoum, par Wandrille (et merci bien)

Le domaine qui sert de cadre à l’action n’est pas cité. Le vigneron ne le souhaitait pas, c’est dommage, il manque l’occasion de se faire connaître d’une des meilleures façons.

Que boire avec alors ? Pour rester dans le thème des bulles et de la Bourgogne, essayez donc de dénicher une bouteille de La cuvée spéciale du rien du tout, une série limitée de la cuvée La Combe, de Derain. Si le vin n’en a pas (de bulles), l’étiquette elle, n’en manque pas, et est illustrée par le talentueux Marc-Antoine Mathieu.

"Un verre de rien.. Un rêve de vin... un vin de rien... un rien devin... C'est tout Derain !" (par Marc-Antoine Mathieu, pour Dominique Derain)

« Un verre de rien.. Un rêve de vin… un vin de rien… un rien devin… C’est tout Derain ! » (par Marc-Antoine Mathieu, pour Dominique Derain)

Cette entrée a été publiée dans Culture vin, Vin&littérature, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.

2 réponses à #VDV 65 : Premières vendanges, des filles dans les vignes, tout en bulles

  1. Ping : VDV# 65: Paris bulle-t-il? * (le résumé) | La PinardotheK

  2. Ping : #VDV 65 : Premières vendanges, des ...